L'actualité culturelle suisse


Marier le bio aux secrets des familles vigneronnes (sam., 13 oct. 2018 09:00:00 GMT)
Le vin biologique gagne en popularité. Et en Suisse, certains viticulteurs comme le neuchâtelois Jean-Denis Perrochet l'associent aux procédés traditionnels pratiqués depuis des générations. Un savoir-faire que ce vigneron d’Auvergnier valorise dans un domaine cultivé par ses ancêtres depuis 1827. Jean-Denis Perrochet s'est fait un nom en Suisse avec ses vins biodynamiques et son engagement passionné dans la promotion de la viticulture biologique. En 2012, lui, sa femme et son fils ont commencé à faire du vin biodynamique pour ses vertus en termes de santé et d’écologie. L'œnologue est l’actuel propriétaire du domaine de La Maison Carrée, une exploitation implantée dans la commune d’Auvergnier qui borde le lac de Neuchâtel. En conservant les procédés et des équipements aux mains de sa famille depuis des lustres, Jean-Denis Perrochet est convaincu de bénéficier des 6 générations qui l’ont précédé, comme le pressoir, en service depuis 1872 permettant d’écraser en douceur le ...
>> mehr lesen

Nicolas Bouvier, voyageur, écrivain mais aussi homme d’images (mar., 9 oct. 2018 11:18:00 GMT)
A travers deux expositions, Genève rend hommage à l’enfant du pays, écrivain-voyageur de renommée internationale. «Si j’étais la municipalité de Genève, je prévoirais des cases d’affichage blanches pour un gars comme moi, et puis on me payerait des affiches […] qui ne vendent rien du tout […], qui sont juste là pour faire rêver les gens», écrivait, non sans humour, le grand auteur et voyageur genevois Nicolas Bouvier. Mettre l’art dans la rue. C’était le souhait que Bouvier formulait en 1975. Quarante ans après, son vœu est exaucé. La Bibliothèque universitaire de Genève, avec le soutien de la Ville, organise une exposition, en deux parties, sur l’œuvre iconographique de Bouvier. Son titre: «Follement visuel». La première partie se découvre dans les rues de Genève, jusqu'au 24 octobre. Cent cinquante affiches de Bouvier ont donc été placées dans l’espace public. Les thèmes choisis sont au nombre de quinze: paysages, animaux, anatomie, arts militaire et  culinaire… La deuxième ...
>> mehr lesen

Une exposition pour revivre 68 (mar., 9 oct. 2018 09:03:00 GMT)
En cette année du cinquantième anniversaire des révoltes estudiantines et ouvrières internationales, une exposition du Musée national de Zurich restitue des fragments importants de la culture visuelle de 1968.  Télévision, sculpture, installations, manifestes, vestiges historiques, images en mouvement : le Musée national suisse confirme sa vocation multimédia avec l’exposition Imagine 68. Le spectacle de la révolution», réalisée par Stefan Zweifel et Juri Steiner, et dédiée à une des périodes les plus agitées du 20ème siècle. Une période qui ne coïncide pas seulement avec l’année 1968 mais qui, à certains endroits, durera jusqu’au milieu des années septante. Avec cette exposition, les deux commissaires n’avaient pas l’intention de retracer l’historique du mouvement contestataire, mais de recréer l’atmosphère de l’époque à travers des objets exposés sans rigueur conceptuelle excessive. Tensions internationales Une atmosphère avant tout chargée de tensions: au sommet de ...
>> mehr lesen

«Quand on est prêt au changement, tout est plus facile» (dim., 7 oct. 2018 09:00:00 GMT)
Sabrina Maniscalco, Suissesse de l'étranger, a déjà vécu dans plusieurs pays. À 31 ans, elle confie se sentir «nettement mieux» qu’à 21 ans. La photographe vit actuellement au Portugal où elle exerce différents emplois. Elle observe, à travers son quotidien à l'étranger, que les gens sont partout semblables. swissinfo.ch: Quand et pourquoi avez-vous quitté la Suisse? Sabrina Maniscalco: Après mes études universitaires à Lausanne, j'ai reçu une offre d’emploi, en 2014, pour travailler en tant qu’assistante-camérawoman dans le cadre d’un documentaire sur une équipe de football (Atletico Mineiro) à Belo Horizonte, au Brésil.  Les vues exposées dans cet article, notamment sur le pays de résidence, sont celles de la personne interviewée et ne correspondent pas forcément avec celles de swissinfo.ch. Je n'étais jamais allée en Amérique du Sud auparavant. J’ai donc saisi l'occasion! J'ai ensuite travaillé comme photographe sur des plateaux de tournage et voyagé pour un projet ...
>> mehr lesen

Lopreno, «un philosophe qui pense avec la lumière» (sam., 6 oct. 2018 09:00:00 GMT)
Après «Voyage en Suisse», le photographe genevois Patrick Gilliéron Lopreno poursuit ses pérégrinations dans les périphéries d’une Suisse iconique avec son «Eloge de l’invisible». Un livre d’art préfacé par l’écrivain valaisan venu de Serbie Slobodan Despot. Photographe de presse, Patrick Gilliéron Lopreno développe aussi depuis une dizaine d’année une approche personnelle toujours plus sensible qu’il expose ou propose dans des livres de photographies. C’est la réputée entreprise bernoise Till Schaab Edition qui publie le 3e ouvrage de Lopreno dans une édition bilingue (français/allemand). A première vue, rien de commun entre le photographe genevois de sensibilité de gauche et le polémiste Slobodan Despot qui fut le chargé de communication du sulfureux politicien UDC (droite souverainiste) Oscar Freysinger quand il était en charge du Département de l’éducation du canton du Valais. Une vision commune Mais Slobodan Despot est aussi un homme de lettres. Cet ancien collaborateur et ...
>> mehr lesen

La catastrophe naturelle qui a changé la Suisse (mar., 2 oct. 2018 16:00:00 GMT)
Il y a exactement 150 ans, les lacs et les fleuves suisses débordaient, inondant plusieurs zones du pays. La catastrophe a semé la destruction et la mort, mais elle a aussi permis au jeune Etat fédéral de se consolider, et de progresser. Tout commence avec les fortes précipitations des 27 et 28 septembre, puis viennent les pluies du début octobre: l’automne 1868 est l’un des plus humides et des plus catastrophiques de l’histoire suisse. Le Lac Majeur atteint la cote de 199,98 mètres, la plus haute jamais mesurée, à sept mètres au-dessus de son niveau moyen actuel, tandis que le col du San Bernardino reçoit 1'118 millimètres de précipitations en huit jours, un autre record. Dans les cantons les plus touchés – Tessin, Valais, Grisons, Uri et St-Gall -, les inondations font 51 morts. Les dégâts se chiffrent à 40 millions de francs de l’époque, presque un milliard d’aujourd’hui. «Un pour tous, tous pour un» Toutefois, la grande inondation sera une force. Elle va modeler non ...
>> mehr lesen

Le havre suisse d’un chanteur immensément populaire (mar., 2 oct. 2018 12:37:00 GMT)
Charles Aznavour résidait en Suisse depuis 1972, un choix qui n’était pas motivé uniquement par l’attention soutenue que lui portait le fisc français. «La Suisse est un havre», confiait à swissinfo.ch l’artiste dont les parents avaient fui le génocide arménien, il y a un siècle. «La Suisse est un havre. Tout est beaucoup plus calme, plus pudique, même les feux rouges mettent beaucoup de temps à passer au vert et vice-versa! C’est un pays que je respecte et que j’aime beaucoup. J’ai fait naturaliser mes enfants» répondait en 2011 Charles Aznavour à Bernard Léchot, à l’époque journaliste chez swissinfo.ch et aujourd’hui toujours musicien. Et le poète des mots et des mélodies ajoutait: «Mais je n’ai pas voulu moi-même me faire naturaliser pour une raison de fidélité. La France a donné à mes parents la possibilité d’avoir une vie normale, et d’élever leurs enfants. Je ne pouvais pas trahir cela. J’ai quitté la France très fâché, elle m’avait fait beaucoup de mal. J’y ai subi un vrai ...
>> mehr lesen

La télévision suisse fête 50 ans en couleur (lun., 1 oct. 2018 15:17:00 GMT)
​​​​​​​Cela fait 50 ans que la télévision suisse est passée du noir et blanc à la couleur. À l’époque, ce progrès technologique avait donné lieu à de nombreuses mises en scènes sur les petits écrans helvétiques. Dans un monde où la taille de l’écran, la résolution et le téléchargement dominent nos expériences télévisuelles, il est facile d’oublier qu’il y a à peine 50 ans, les émissions se regardaient encore en noir et blanc. La télévision suisse s’est parée de couleurs le 1er octobre 1968, en même temps que les Bermudes et l’Irak. Bien plus tard que beaucoup d’autres pays: les États-Unis, par exemple, ont élargi leur palette en 1950 déjà. Cette coloration a donné lieu à de nombreuses mises en scènes pompeuses lors de son introduction. Elle présentait un défi technologique important, afin d’offrir aux téléspectateurs possédant un nouveau téléviseur la possibilité de voir ses émissions en couleur, tout en permettant aux téléspectateurs possédant un ancien appareil de continuer à ...
>> mehr lesen

Jonas Lüscher: «Une majorité d’Européens tient à la démocratie libérale» (lun., 1 oct. 2018 09:03:00 GMT)
L’écrivain alémanique Jonas Lüscher appelle à manifester pour une Europe unie sur tout le continent le 13 octobre prochain. Entretien sur la renaissance du nationalisme, les servitudes de l’activisme et les guerres de tranchées superflues. Un vendredi de septembre, à midi. L’écrivain suisse alémanique Jonas Lüscher, Munichois d’adoption, attend le philosophe autrichien Michael Zichy sur le quai 11 de la gare centrale de Munich. Depuis plusieurs années déjà, les deux complices se retrouvent régulièrement pour discuter de l’état de la société et de politique.  Il y a quelques semaines, ils ont décidé de ne plus se contenter de parler et d’écrire mais de passer à l’action: ils veulent mobiliser cinq millions d’Européens le 13 octobre prochain pour dire non au nationalisme et soutenir l’idée d’une Europe unie, démocratique et solidaire. À quatre semaines de ce rendez-vous, une trentaine de villes ont déjà décidé de suivre l’appel «13-10» lancé par les deux écrivains avec le soutien ...
>> mehr lesen

Henry Leutwyler: «Il m’arrive de me dire que j’exerce un métier extraordinaire» (mar., 25 sept. 2018 11:48:00 GMT)
Biennale des arts visuels, le Festival Images se tient à Vevey jusqu’au 30 septembre. Soixante et un projets d’artistes, venus de dix-neuf pays, sont à découvrir dans l’espace urbain, en plein air comme en intérieur. Parmi les œuvres exposées, celles du Suisse Henry Leutwyler, photographe et portraitiste de grandes stars, établi à New-York. Entretien. Michael Jackson et Frank Sinatra. Deux figures iconiques de la musique américaine. Photographiés par le Suisse Henry Leutwyler, leurs objets s’exposent à Vevey dans le cadre du Festival Images, placé cette année sous le signe de l’extravagance. Ce qui sort de l’ordinaire attire l’objectif de Leutwyler, 57 ans, né à Aarau (Argovie) et expatrié depuis 1985. En Suisse il est méconnu alors qu’il mène une belle carrière outre-Atlantique, travaillant pour son compte et pour celui de la grande presse américaine. Aventurier curieux et professionnel hardi, il s’était rendu en 2009, en Californie, pour prendre en photos les effets ...
>> mehr lesen

Annemarie Schwarzenbach: voyage d’hiver au Proche-Orient (sam., 22 sept. 2018 07:00:00 GMT)
L’écrivaine et photographe suisse Annemarie Schwarzenbach fut une des pionnières du reportage de voyage. Elle a eu la vie d’une migrante, se qualifiant elle-même de «voyageuse incurable». À l’automne 1993, elle entreprend son premier périple vers l’Orient, qui l’emmènera notamment en Turquie, en Syrie et en Irak. En octobre 1933, elle prend l’Orient Express pour Istanbul. Elle réalise ses premières photos avec les gens qu’elle rencontre en Turquie. Après deux mois, elle part en Syrie en voiture, pour découvrir les villes et les paysages. Elle séjourne ensuite au Liban, en Palestine et en Irak ainsi qu’en Perse, un pays que tout le monde ne nomme pas encore Iran. Au fil de ce voyage hivernal de plusieurs mois, elle s’attaque aux routes de montagne en auto et documente avec ses photos de nombreux endroits dans lesquels les voyageurs ne peuvent plus guère s’aventurer de nos jours, comme les villes de Bagdad et d’Alep. La carte ci-dessous permet de suivre son itinéraire. C’est ...
>> mehr lesen

Un oiseau bleu pour expliquer la démocratie aux enfants (ven., 21 sept. 2018 08:56:00 GMT)
Formule magique, séparation des pouvoirs, Constitution fédérale, concordance: autant de termes qui ont de quoi immédiatement effrayer les enfants. Un livre cherche à leur expliquer comment fonctionne la démocratie en Suisse. Il le fait avec Globi, un personnage fictif très populaire en Suisse alémanique. Cet article fait partie de #DearDemocracy, la plateforme de swissinfo.ch pour la démocratie directe. Il est difficile d'expliquer le système politique suisse aux enfants. Ceux qui ont essayé ont été confrontés aux grands yeux surpris et aux questions de leurs enfants. Déjà parce que la politique, du moins c'est l'idée de beaucoup, est une affaire d'adultes.  Alors comment capter l'attention des petits pour un thème qui ne suscite certainement pas leur enthousiasme? «En leur racontant une histoire et en les promenant en Suisse avec Globi, l'un des personnages de bande dessinée les plus familiers et chers aux enfants», explique Marc Zollinger, auteur du livre «Globi und die ...
>> mehr lesen

Ces enfants qui arrivent mariés en Suisse et qui le restent (jeu., 20 sept. 2018 15:31:00 GMT)
Les mariages impliquant des mineurs doivent être annulés, prévoit la loi suisse. Des dérogations sont toutefois admises au nom de «l’intérêt supérieur de l’enfant». Une disposition qui doit être supprimée pour lutter plus efficacement contre les mariages forcés, estime la juriste Anu Sivaganesan. Si une jeune fille ou un garçon de 16 ans arrive en Suisse en étant marié/e, le mariage peut être reconnu à la suite d’une pesée d’intérêts. En effet, l’article 105 chiffre 6 du Code civil prévoit que le mariage d’un mineur doit être annulé, «à moins que son intérêt supérieur ne commande de maintenir le mariage». Une motion de la députée de l’Union démocratique du centre (UDC / droite conservatrice) Natalie Rickli demande la suppression de la possibilité de faire des exceptions. Une revendication soutenue par le service national contre les mariages forcés. Depuis plusieurs années, sa présidente Anu Sivaganesan dénonce une lacune de la loi. swissinfo.ch.: Pour quelles raisons la ...
>> mehr lesen

A Vevey, l'extravagance s'affiche en images grand format (mar., 18 sept. 2018 12:09:00 GMT)
Tous les deux ans, Vevey devient la ville de l’image. Pendant trois semaines, le Festival Images, le plus grand festival de photographie en plein air de Suisse, présente des œuvres monumentales de haut niveau. Le public peut découvrir cette année 61 projets conçus par 58 artistes de 18 nationalités autour du thème «Extravaganza.Hors de l’ordinaire».  Des photographies monumentales tapissent des bâtiments, sont projetées sur des façades ou sont installées sur le lac. Des artistes de renom comme Susan Barnett, mais aussi de nouveaux arrivants trouvent de la place pour exposer leur travail. L'extravagance, devise de l'exposition, surprend, irrite. Les œuvres sont issues d’un univers fantaisiste et traduisent une façon de penser non-conformiste. On peut, par exemple, admirer une baleine géante flottant sur les toits de Paris, capturée par Daido Moriyama, ou un policier qui régule la circulation tout en faisant le poirier à un carrefour. Le Festival de l'image se tient jusqu'au 30 ...
>> mehr lesen

La science s'invite dans les centres commerciaux (mar., 18 sept. 2018 08:39:00 GMT)
L'exposition itinérante «Ice Age Panorama» de l'Université de Neuchâtel investit les centres commerciaux suisses. Une manière de porter à la connaissance du public les dernières données scientifiques sur l’ère glaciaire. La démarche fait-elle mouche?  Quel est le plus grand animal fréquemment chassé voici 15'000 ans: le cheval, le mammouth ou l'ours? Telle est l'une des dix questions d’un quiz sur les dernières découvertes scientifiques liées à l'époque glaciaire. Ce dernier fait partie d’un concours organisé dans le cadre de l’exposition itinérante «Ice Age Panorama», qui fait actuellement halte dans les centres commerciaux romands et alémaniques.  La devise de l’exposition: «Dialogue entre scientifiques et public». Dans un centre commercial de Thoune (BE), une mère et son enfant scrutent les images et examinent les questions du quiz. Un jeune scientifique leur remet le questionnaire et un crayon. Et la mère et son enfant de partir à la recherche des bonnes réponses dissimulées ...
>> mehr lesen

Grâce à «Ma vie de Courgette», le cinéma d’animation suisse a gagné en visibilité (lun., 17 sept. 2018 08:46:00 GMT)
Le succès du long-métrage «Ma vie de Courgette», nominé aux Oscars l’an dernier, a permis au cinéma d’animation helvétique de connaître son heure de gloire. Il reste toutefois encore beaucoup d’obstacles à franchir pour trouver des sources de financement et des canaux de distribution. A l’occasion du dernier festival du film d’animation Fantoche de Baden, swissinfo.ch s’est entretenu avec des animateurs et des producteurs pour évoquer l’évolution de cet art particulier et les défis auxquels il est confronté dans un petit pays comme la Suisse, avec des fonds limités à disposition et des barrières linguistiques à surmonter. «Le cinéma d’animation, c’est formidable. On peut tout imaginer, ou presque. C’est pourquoi il est un peu difficile d’appliquer les règles de la narration traditionnelle lorsqu’on décide de le financer ou non. D’autres facteurs doivent également être pris en compte»  Gabriela Bloch Steinmann, SRF Qui finance le cinéma suisse? En Suisse, trouver les fonds ...
>> mehr lesen

L’art et le charme du design automobile (sam., 15 sept. 2018 08:00:00 GMT)
Le salon Grand Basel a pour la première fois ouvert ses portes au public jeudi dernier. Le logo géant de cette exposition d’automobiles exclusives est suspendu au-dessus des portes d’entrée de la foire de Bâle. L’occasion de découvrir toute une série de voitures d’exception, d’Alfa-Romeo à Zagato – oldtimer, bolides et super cars de hier à aujourd’hui.  Je me demande si le seuil des 12'000 visiteurs sera atteint. En tout cas, les organisateurs, ambitieux dès le départ, se montrent satisfaits. «Il s’agit de chefs-d’œuvre, de voitures significatives.» Ou encore: «Ces voitures sont de l’art.» La halle 1 ne s'est remplie que lentement jeudi dernier. Les deux jours précédents étaient réservés aux collectionneurs et aux VIP. Jeudi, donc, c'était la première journée d'exposition ouverte au public et je me sentais en excellente compagnie. Il s'agissait principalement de visiteurs, dont beaucoup étaient munis d'une caméra, ou du moins d’un smartphone sorti à hauteur de poitrine. Il n'y ...
>> mehr lesen

Jean-Pierre Rochat, romancier et paysan amoureux de la terre (ven., 14 sept. 2018 06:47:00 GMT)
Le 23 septembre, le peuple vote sur deux objets abordant la thématique du monde paysan et de ses difficultés. Ces difficultés, Jean-Pierre Rochat parvient à les faire comprendre avec poésie. Né à Bâle il y a 65 ans, il tient aujourd’hui un domaine agricole de 45 hectares dans le Jura bernois. L’amour de la terre inspire l’écrivain qu’il est. Portrait.  Il ne porte pas de bredzon, Jean-Pierre Rochat. De son allure d’armailli, il a gardé néanmoins le couvre-chef et une barbe longue, blanche, qui donne à sa figure la sagesse d’un vieux berger des alpages. Mais lorsqu’il enlève son bonnet et pose deux doigts sur sa tempe, il fait penser à Victor Hugo, tel que celui-ci paraît sur l’un de ses plus célèbres portraits. De fait, Jean-Pierre Rochat est double: il est écrivain et paysan, deux identités que ses mains réclament avec la délicatesse des humbles.  Sur la paume de sa main gauche se dresse la tête d’un cheval, par lui-même gravée à l’encre de Chine, bien avant la grande mode du ...
>> mehr lesen

Cités hideuses ou solutions ingénieuses? (mar., 4 sept. 2018 14:41:00 GMT)
Les grands ensembles sont aujourd’hui considérés comme des cités hideuses dont la mauvaise planification est à l’origine de nombreux problèmes. Mais cela n’a pas toujours été le cas et les critiques de l’héritage architectural du grand boom de l’après-guerre s’avèrent un peu simplistes. Les lotissements construits dans les décennies qui ont suivi la Seconde Guerre mondiale font l’objet de nombreuses critiques. Ces désastres d’urbanisme mal planifiés seraient également des aberrations esthétiques. En 1965 pourtant, ces grands chantiers récoltaient de nombreux éloges.  En octobre 1965, les premiers éléments préfabriqués en usine étaient montés au «Sunnebüel» à Volketswil, une commune de l’agglomération zurichoise. Le projet émanait du promoteur immobilier Ernst Göhner, un partisan convaincu de la rationalisation des constructions et un des premiers entrepreneurs généraux de Suisse. Pour fêter l’événement, Ernst Göhner SA avait construit une tribune en bordure du chantier. La presse ...
>> mehr lesen

Un trésor de l’architecture militaire s’ouvre aux visiteurs (mar., 4 sept. 2018 11:58:00 GMT)
Dans le cadre de l’Année européenne du patrimoine culturel, le public peut accéder librement à une grande partie des murailles de la ville de Fribourg. L’occasion de découvrir l’un des ouvrages défensifs parmi les mieux conservés de Suisse et d’Europe. Il est actuellement possible de se promener sur les murailles de la ville de Fribourg et de grimper dans certaines tours de défense datant du moyen-âge. L’accès à ces ouvrages militaires, normalement interdit, s’inscrit dans le cadre de l’Année européenne du patrimoine culturel. «C’est un ensemble exceptionnel en raison de l’étendue de la ceinture de fortifications. Elle est extrêmement bien conservée et on peut encore la lire sur son ensemble, ce qui est plutôt rare. Même aux endroits les moins bien préservés, il reste encore des témoins importants qui permettent de voir les limites de la ville médiévale», explique Gilles Bourgarel, archéologue spécialiste du moyen-âge. Cette vaste étendue est mieux perceptible en montant sur la ...
>> mehr lesen

Rétrospective unique et œuvres inachevées de Balthus (lun., 3 sept. 2018 14:40:00 GMT)
L'exposition Balthus à Bâle est une première en Suisse alémanique. Si la Fondation Beyeler n’a pas voulu chercher la polémique, certaines des très jeunes filles lascives du peintre continuent d’irriter. En parallèle, les œuvres inachevées de Balthus sont dévoilées dans le chantier du futur Musée des Beaux-Arts à Lausanne. Dans la rétrospective à voir dès le 2 septembre à la Fondation Beyeler, près de Bâle, les jeunes filles et les chats, la méditation et la réalité, l'érotisme et l'innocence, le familier et l’étrange, coexistent dans une conception symétrique et originale. On y trouve les chefs-d’œuvre du peintre, quarante toiles provenant des États-Unis, de France et de Suisse. Les œuvres de Balthus n’ont pas été montrées en Suisse depuis dix ans. Les limites de l’art Et la Fondation Beyeler a justement choisi d’exposer un des tableaux qui récemment encore a fait polémique. En décembre dernier, une activiste du mouvement #metoo lance une pétition contre «Thérèse rêvant», une ...
>> mehr lesen

Le surréalisme suisse: où l’imaginaire devient réel (ven., 31 août 2018 15:45:00 GMT)
Existe-t-il un surréalisme suisse? La première exposition majeure sur le thème à l’Aargauer Kunsthaus – avec de grands noms comme Oppenheim, Giacometti et Klee – suggère quelques réponses. Le surréalisme, c’était «davantage une attitude artistique de l’esprit qu’un programme stylistique», dit-on au musée argovien. «A une époque de tensions politiques, les artistes surréalistes rejetaient la répression et le contrôle et exprimaient directement leurs fantasmes, leurs visons et leurs peurs», écrit l’institution dans sa présentation de l’exposition, qui ouvre le 1er septembre. Plusieurs artistes suisses ont contribué à modeler le surréalisme international, que ce soit comme précurseurs, à l’image de Paul Klee, ou comme membres du mouvement, lancé à Paris dans les années 1920, comme Alberto Giacometti et Meret Oppenheim. L’exposition traite aussi du fait que le surréalisme passait mal dans le climat culturel conservateur de la Suisse de l’entre-deux-guerres, ainsi que de l’influence ...
>> mehr lesen

Le peuple va-t-il bannir les chiens de protection? (ven., 31 août 2018 08:48:00 GMT)
​​​​​​​ Dans les montagnes du col du Gothard, les habitants craignent que les chiens de protection des troupeaux ne fassent pas uniquement fuir les loups et les ours mais aussi les touristes d’été. Ils ont donc recueilli des signatures en vue d’interdire l’animal. Un conflit complexe, qui voit s’opposer tourisme et tradition. Cet article fait partie de #DearDemocracy, la plateforme de swissinfo.ch pour la démocratie directe. En plus de celles de la rédaction, elle accueille aussi des contributions d’auteurs extérieurs. Leurs positions ne correspondent pas forcément à celles de swissinfo.ch. Des points blancs et noirs parsèment le pâturage de part et d’autre du sentier de randonnée qui serpente dans la vallée d’Unteralp près d’Andermatt. Le canton d'Uri, au nord du col du Gothard, est devenu célèbre grâce au projet de l'investisseur égyptien Samih Sawiris, qui transforme le village de montagne en une destination touristique de luxe. Soudain, l’une des taches du troupeau, un ...
>> mehr lesen

Sainte-Croix, Mecque de l’automate et de la boîte à musique (jeu., 30 août 2018 08:31:00 GMT)
Le pèlerin ou le voyageur qui suit la Via Francigena pour se rendre de la cathédrale de Canterbury à Rome, transite obligatoirement par le Jura suisse. C’est l’occasion pour lui de se détourner – un peu – des églises médiévales pour s’intéresser à une histoire industrielle plus récente. La région de Sainte-Croix recèle de véritables trésors d’art mécanique. En provenance de la ville française de Pontarlier, le voyageur entame la portion suisse de la Via Francigena en passant par la région de Sainte-Croix, dans le Jura vaudois. Même en pleine canicule, les températures ne sont pas étouffantes, ce qui est agréable pour le pèlerin se déplaçant à pied ou à vélo. Il est vrai que nous nous trouvons ici à plus de 1000 mètres d’altitude. Quant au paysage, il est bien vert et les pentes sont assez douces, ce qui est caractéristique de cette chaîne du Jura à l’aspect généralement moins agressif que celle des Alpes. Centre industriel Au milieu des forêts et des pâturages se trouve ...
>> mehr lesen

Romainmôtier, perle médiévale au pied du Jura (mar., 28 août 2018 09:02:00 GMT)
Romainmôtier, en terre vaudoise, recèle un des plus beaux monuments romans de Suisse. Son abbatiale constitue l’un des trésors de l’art clunisien. Cette bourgade d’un peu plus de 550 habitants a aussi la particularité d’être à la croisée de trois itinéraires culturels du Conseil de l’Europe. Nous circulons sur une route qui serpente sur les premiers contreforts du Jura suisse. Au détour d’un virage apparaît une petite ville qui semble presque perdue au milieu des champs et des forêts. Cette petite localité semble très calme, presque hors du temps. Mais s’il est un peu reculé, l’endroit a tout pour attirer les amoureux du patrimoine, comme l’explique Christian Schulé, historien et collaborateur scientifique de l’Association européenne de la Via Francigena. Joyau de l’art roman Le monument incontournable de Romainmôtier, c’est donc son abbaye construite avec les pierres jaunes typiques de la région. Il s’agit de l’un des deux plus beaux joyaux de l’art roman en Suisse, ...
>> mehr lesen

C’est «la pire forme de logement» – mais quel succès! (lun., 27 août 2018 14:52:00 GMT)
En Suisse, trois habitations sur cinq sont des maisons individuelles: considérées par les critiques comme des «maisons nuisibles», elles constituent la forme d’habitat la plus populaire du pays. L’architecte et chercheur en urbanisme Stefan Kurath évalue son essor. La demande en maisons individuelles a encore augmenté en 2018 au détriment de la vie en appartement. Stefan Kurath, professeur d’architecture et de design à la Haute école des sciences appliquées de Zurich, a beaucoup étudié ce mode d’habitat. Il exerce parallèlement en tant qu’architecte indépendant et urbaniste. S’il ne condamne pas la maison individuelle, il invite à repenser sa planification. swissinfo.ch: Si nous nous penchons sur le 20e siècle, quels sont les courants qui ont influencé la construction de maisons individuelles en Suisse? Stefan Kurath: Le style traditionnel, renvoyant aux valeurs régionales, a dominé pendant et après la Seconde Guerre mondiale. Le bois a pris de l’importance, des granges ont ...
>> mehr lesen

Balthus à la Fondation Beyeler (lun., 27 août 2018 14:12:00 GMT)

>> mehr lesen

Croisière sur le lac de Zurich des années 60 (sam., 25 août 2018 09:00:00 GMT)
En 1834, deux entrepreneurs ont commencé à exploiter des bateaux à vapeur sur le lac de Zurich. Ils étaient loin de se douter que près de deux siècles plus tard, les passagers feraient encore la queue pour sentir le vent dans leurs cheveux à bord d'un de ces bateaux associés à la Belle Epoque. Comme le montrent les archives de l'Ecole polytechnique fédérale de Zurich, les années 1960 ont été marquées par un nouvel essor des transports lacustres, avec la mise en service de trois nouveaux navires. L’«Helvetia», lancé en 1964, était le navire amiral du lac de Zurich et, 50 ans plus tard, il conserve son statut. Sa capacité était de 1500 personnes - aujourd'hui, en raison des modifications des lois sur la sécurité, elle est tombée à 1000.     En 1968, la Zürichsee Schifffahrt exploitait une flotte de 15 bateaux à moteur et deux bateaux à aubes. Les gens se pressaient à bord pour faire de courtes visites dans les villages voisins ou pour passer une soirée à danser sur les ponts. Bien ...
>> mehr lesen

«L’Art suisse n’existe pas» - provocation ou réalité? (jeu., 23 août 2018 10:30:00 GMT)
Michel Thévoz, philosophe vaudois et historien de l’art, observe avec un esprit polémique la Suisse et les oeuvres de ses artistes dans un ouvrage paru récemment. Entretien.  Dix-sept monographies consacrées à des peintres, dessinateurs, sculpteurs ou photographes helvétiques composent l’ensemble de «L’Art suisse n’existe pas», un ouvrage largement illustré, signé Michel Thévoz et paru chez l’éditeur parisien Les Cahiers dessinés. Parmi les artistes, femmes et hommes confondus, on (re)découvre des noms connus (Hans Holbein, Ferdinand Hodler, Le Corbusier… ) et moins connus (Bernard Garo, Jacqueline Oyez, Ariane Laroux…). L’auteur regarde leurs oeuvres, en fait surgir la face cachée et expose celle-ci à la lumière d’une culture suisse où les antagonismes ne manquent pas. En préambule de son ouvrage, il écrit: «La Suisse est synonyme de ‘propre en ordre’, sécurité, confort, prospérité (…); et ‘art’, exactement le contraire. Explications.  swissinfo.ch: Si «l’art suisse ...
>> mehr lesen

Un trésor archéologique au milieu des champs (mer., 22 août 2018 08:18:00 GMT)
La petite ville vaudoise d’Orbe recèle le plus vaste et le plus bel ensemble de mosaïques romaines au nord des Alpes. Le caractère exceptionnel du site est reconnu au niveau international. Mais ce trésor archéologique reste peu visité par le grand public. A première vue, l’endroit ne paye pas de mine. De vastes étendues de champs, une entrée d’autoroute et, à quelques centaines de mètres, les bâtiments d’une prison. Au lieu-dit Boscéaz, près de la ville d’Orbe, on découvre un édifice principal en tôle, puis, plus loin, des sortes de petits pavillons en ciment. Bref, rien de très engageant au premier abord. Et pourtant, sous nos pieds se trouvent les restes d’une construction majestueuse et dans les pavillons, des mosaïques d’une qualité exceptionnelle. Vaste exploitation agricole Il y a presque deux millénaires, le site abritait une villa romaine. Une villa qui était une vaste exploitation agricole comprenant en son centre la demeure du propriétaire, plus loin des ...
>> mehr lesen

La grande histoire d’amour entre Suisses et Tchécoslovaques (mar., 21 août 2018 06:28:00 GMT)
Il y a 50 ans, les troupes du Pacte de Varsovie occupent la Tchécoslovaquie, mettant fin au «Printemps de Prague». En Suisse, des milliers de personnes descendent dans la rue pour manifester leur solidarité avec une expérience démocratique tuée dans l’œuf. Le pays deviendra une des destinations principales pour les réfugiés tchécoslovaques. «Avons été pris sous feu soviétique. Tirs ont été dirigés contre bâtiment ambassade. Vous prie signaler urgence Moscou…». C’est ainsi que Samuel Campiche, ambassadeur suisse à Prague, s’adresse au Département politique fédéral (Affaires étrangères) à Berne, dans un télégramme envoyé à 11h30 ce 21 août 1968. Quelques heures plus tôt, l’ambassadeur a été réveillé par le bruit des avions en vol. Dans la nuit, un demi-million de soldats du Pacte de Varsovie ont passé la frontière tchécoslovaque. Le Printemps de Prague La période nommée «Printemps de Prague» commence avec la nomination d’Alexandre Dubček à la tête du Parti communiste ...
>> mehr lesen

«A Los Angeles, je me suis toujours sentie à la maison» (dim., 19 août 2018 09:00:00 GMT)
La chorégraphie et la mise en scène sont ses deux grandes passions: il était donc évident pour Evelina Stampa, 30 ans, de faire le grand saut à Los Angeles. En Californie, elle a déjà eu l’occasion de réaliser un court-métrage avec une star de la série «Mad Men».   swissinfo.ch: Pour quelle raison avez-vous quitté la Suisse? Evelina Stampa: J’ai toujours effectué des longs séjours à l’étranger, par exemple à New York ou à Londres, pour mes études de Bachelor. Cela fait bientôt trois ans que je vis à Los Angeles. J'ai travaillé comme danseuse et chorégraphe en Europe ainsi que dans diverses écoles en tant que professeure de danse et de théâtre. Par un chemin détourné et avec beaucoup de chance, j'ai pu travailler comme assistante de réalisation pour diverses productions théâtrales ainsi que sur des plateaux de tournage. Des expériences positives qui m’ont poussée à poursuivre mes études. Les points de vue exprimés dans cet article, tout particulièrement sur le pays hôte et sa ...
>> mehr lesen

Perles architecturales exposées sur Instagram (sam., 18 août 2018 09:00:00 GMT)
Le photographe Philipp Heer s'est fait un nom en postant sur Instagram de belles photos d'architecture suisse. Plus de 63'000 personnes y suivent son travail. swissinfo.ch est allé à sa rencontre. Un cadre de fenêtre, une porte, des façades à motifs, ces éléments en béton d’un bâtis moderne et froid sont au centre de l'œuvre de Philipp Heer qu’il diffuse sur le réseau social devenu la caisse de résonnance préférée des artistes. Sa passion pour la photographie et l'architecture remonte à l’enfance. C’est donc très naturellement qu’il a conjugué ses deux passe-temps sur Instagram. Lorsqu'il a commencé sur la plate-forme en 2015, il a choisi @lerichti comme identifiant, une combinaison de l’article français «le» et du nom de son quartier, Richti-Areal, la zone de développement urbain de la commune de Wallisellen, près de Zurich. Chaque mois sur Instagram, un milliard d'utilisateurs postent de courtes vidéos et des photos à partager au sein de leurs communautés. swissinfo.ch:
>> mehr lesen

A Palerme, l’Institut suisse de Rome questionne la raison d’être d’un musée (ven., 17 août 2018 14:00:00 GMT)
A l’occasion des 70 ans de l’Institut, une exposition sur l’artiste Martin Kippenberger et la notion d’anti-musée a été créee dans le cadre de la Biennale d’art Manifesta à Palerme en Sicile. Lors de la dernière exposition de son vivant au MAMCO (Musée d’art moderne et contemporain) à Genève, l’artiste allemand Martin Kippenberger avait présenté son travail sur le MOMAS, un musée symbolique qu’il avait créé lui-même sur l’île de Syros en Grèce à partir d’un bâtiment en ruines. Durant plusieurs étés, l’artiste invitera ses amis à exposer mais également à réfléchir au sens que revêt l’institution muséale dans l’art contemporain. De ces réflexions, il tirera une exposition, présentée en 1997 à Genève. Mais à peine quelques semaines après son vernissage, la mort de l’artiste vient interrompre le projet, laissant un goût d’inachevé à ses organisateurs. Le curateur de l’Institut Suisse Samuel Gross a profité de l’invitation de la Biennale d’art contemporain Manifesta pour recréer et ...
>> mehr lesen

Un joyau de l'art roman (jeu., 16 août 2018 16:04:00 GMT)

>> mehr lesen

Un haut-lieu de la Via Francigena (jeu., 16 août 2018 14:09:00 GMT)
(swissinfo.ch)
>> mehr lesen

Musique mécanique (jeu., 16 août 2018 11:29:00 GMT)

>> mehr lesen

La tour Henri (jeu., 16 août 2018 08:36:00 GMT)

>> mehr lesen

L'art de résister à l'artillerie (jeu., 16 août 2018 08:17:00 GMT)
Le Belluard de Fribourg est un bâtiment rare. Pour l'archéologue Gilles Bourgarel, il illustre les premiers essais d'adaptation aux canons.
>> mehr lesen

Annemarie Schwarzenbach: première échappée en Espagne (dim., 12 août 2018 11:00:00 GMT)
C’est en 1933 que la journaliste et photographe suisse Annemarie Schwarzenbach effectue son premier grand voyage en Espagne. Ainsi débute ses pérégrinations autour du monde, qu'elle a documentés avec son appareil photo. En mai 1933, Annemarie Schwarzenbach prend la route de l’Espagne avec son amie et photographe Marianne Breslauer. Le voyage a été financé par la vente de ses articles et photos à la presse. En octobre de la même année, elles se rendirent tous deux en Perse, puis à Moscou, achevant leur grand tour par l'Orient en avril 1934. Plus tard, elle se rendra aux États-Unis et documentera la Grande Dépression ainsi que la réélection de Franklin Roosevelt. Journaliste passionnée et rebelle, Annemarie Schwarzenbach a écrit son premier livre "Freunde um Bernhard" (Le Cercle des Amis de Bernhard) après avoir terminé ses études à l'âge de 23 ans. Se plongeant dans le monde de la littérature, elle se lie d'amitié avec Erika et Klaus Mann, les enfants de l’écrivain Thomas Mann.
>> mehr lesen

Une découverte extraordinaire (jeu., 9 août 2018 12:00:00 GMT)

>> mehr lesen

Plus d'informations sur www.swissinfo.ch !